Jean-Pierre Guéno, Journal d'une vie : Antoine de Saint-Exupéry, Petit Prince parmi les hommes

Publié le par calypso

 

L'œuvre littéraire d'Antoine de Saint-Exupéry est autobiographique et l'on découvre, au même titre que dans les phases de son existence, le journal de sa vie. Ce journal de vie tient à la fois de l'Iliade et de l'Odyssée, dans une chronologie inversée, puisque chez l'auteur du Petit Prince, le grand voyage, le retour en Ithaque qui est le retour en soi précède la guerre qui lui sera fatale. Ce journal de bord illustré, composé comme un scrapbook, comme un collector de vestiges vivants, comme un album rempli de trésors et de traces inestimables, nous offre une rencontre inoubliable avec l'aviateur-écrivain.

 

Alors là, franchement, quelle merveille ! Ce Journal d’une vie consacré à Antoine de Saint-Exupéry est non seulement un ouvrage passionnant sur l’écrivain-aviateur que nous connaissons tous, mais c’est en plus un très, très beau volume. Il se présente comme un journal intime ou un carnet de bord dès la première de couverture avec ce choix des inscriptions à la plume et en relief et l’aspect parchemin du fond. A l’intérieur, le journal intime se fait encyclopédie, biographie, carnet de voyage et album de scrapbooking, avec de nombreux collages délicieusement mis en valeur, regroupant textes, photographies, dessins… On tourne les pages et c’est, déjà, un enchantement visuel. J’ai pris soin d’apprécier la mise en page de chaque double-page avant de savourer ma lecture, une lecture très éclairante sur la vie et l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. Son enfance et le lien qui l’unissait à sa mère, ses amours plurielles et vagabondes, son métier-passion, ses combats multiples et nécessaires. Au-delà de l’homme, on en apprend beaucoup sur l’époque, les autres aviateurs qu’il a côtoyés et l’Aéropostale. J’ai apprécié la diversité des documents présentés, elle empêche toute lassitude et renouvelle sans cesse le plaisir de la lecture. J’ai eu un coup de cœur pour les lettres rédigées par l’auteur lui-même, en particulier ses lettres d’amour. Et j’attribue un bon point à Jean-Pierre Guéno pour avoir fait figurer à la fin de son ouvrage les chapitres rédigés par quelques inconnus suite au défi lancé par Thomas Pesquet en 2017 et dont la consigne était d’imaginer la venue du Petit Prince sur une huitième planète. Un ouvrage à garder précieusement et à offrir !

Un grand merci à Babelio et aux Editions Kiwi

 

 

 

 

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mon Jeu Gratuit 22/01/2021 19:06

Super merci, passez me voir ????