Sebastian Fitzek, Ne les crois pas

Publié le par calypso

 

Sebastien-Fitzek---Ne-les-crois-pas.jpg

 

Yann May, un célèbre psychologue berlinois, est au téléphone avec Leoni, sa fiancée. La liaison est mauvaise. Pourtant il l'entend dire : « Ne les crois pas. Quoi qu'ils te disent... ne les crois pas… » Alors qu'il est encore en ligne, un policier sonne et lui annonce la mort accidentelle de Leoni, une heure plus tôt… Huit mois ont passé. Ira Samin, une psychologue de la police, a décidé d'en finir. Mais, alors qu'elle s'apprête à passer à l'acte, un de ses collègues vient la chercher pour l'emmener dans une station de radio. Un forcené s'est retranché dans un studio et menace d'abattre ses otages. Ira est chargée de conduire les négociations. Bien vite, elle comprend que Yann a tenté ce coup de poker pour retrouver Leoni, qu'il se refuse à croire morte. Et certains de ses arguments sont troublants...

 

Thérapie avait été pour moi un gros coup de cœur en 2010 et, depuis, j’attendais avec impatience la sortie du second roman de Sebastian Fitzek en poche. Si Ne les crois pas est assez différent au niveau du thème, il est tout aussi exceptionnel au niveau du suspense ! Pour faire court : Yann May est un psychologue talentueux qui avait tout pour être heureux jusqu’à ce que sa fiancée Leoni disparaisse. Une disparition particulièrement étrange puisque Yann est en ligne avec Leoni alors même qu’il apprend sa mort par un policier… Quelques mois se sont écoulés depuis ces faits étranges et nous retrouvons notre psychologue dans une célèbre station de radio berlinoise. Convaincu que tout ce qui lui est arrivé n’est qu’une machination, il a décidé d’employer la manière forte pour obtenir des réponses : la prise d’otages semble sans issue pour la police et Yann ne souhaite négocier qu’avec une femme, Ira Samin, qui porte elle aussi de profondes blessures. Le jeu peut alors commencer…

C’est un roman qui va à 100 à l’heure et ne souffre d’aucun temps mort. On est plongé dans l’action dès le premier chapitre et on ne reprend son souffle qu’à la dernière page. Comme dans Thérapie, les chapitres courts donnent une très grande fluidité à la lecture et les rebondissements s’enchaînent pour notre plus grand plaisir.

Thérapie garde ma préférence mais je vous invite également à lire Ne les crois pas si vous aimez les très bons thrillers.

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« Il était précisément 18h49 lorsqu’il reçut l’appel qui devait anéantir sa vie. Lorsqu’on le questionna par la suite, tout le monde s’étonna qu’il ait gardé l’heure exacte en mémoire : la police, son incapable d’avocat, et même les deux agents des services secrets, ces hommes en noir qui avaient probablement caché la cocaïne dans sa voiture. Tous lui demandèrent pourquoi il se souvenait de ce détail, insignifiant eu égard à ce qui devait advenir. La réponse était simple. » (p.9)

 

Publié dans Littérature allemande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

Tentant! Je note!


Répondre
C


Très bonne idée !



A

Meilleur que "Thérapie" ? Je note.


Répondre
C


Différent. Je préfère Thérapie, parce que niveau angoisse il atteint des sommets !



V

Et dire que j'ai Thérapie dans ma PAL depuis un an!


Répondre
L

Il faut que je découvr cet auteur, Thérapie me tente beaucoup et pourquoi pas celui-ci...


Répondre
J

Je le note, il me faisait déjà de l'oeil !!!! Superbe billet.


Répondre
N

Je note les deux titres alors, je ne dis jamais non à un bon thriller ! ;-)


Répondre
C

Maintenant que j'ai lu Le Chuchoteur, je me méfie des thrillers qui multiplient les rebondissements :/
Mais "Thérapie" est noté sur ma LAL ;)


Répondre
C


Ce n'est pas le même genre, mais j'ai adoré Le Chuchoteur !



B

Je savais pas qu'il était sorti en poche, je vais devoir l'acheter alors ^^ (j'avais aussi adoré Thérapie)


Répondre
C


J'attends la prochaine sortie poche maintenant !



G

Ahrrr, pourquoi je l'ai reposé dans le rayon l'autre jour... Parce qu'il me fallait faire un choix et que j'ai choisi Les visages de Kellerman.


Répondre
C


J'adore cet auteur, le suspense est toujours au top !



M

N'étant pas une grand amatrice de Thrillers, je ne pense pas le lire. Mais je garde en tête la référence pour le jour où je serai tentée par ce genre de bouquins.


Répondre
C


Tous les thrillers qui défilent sur la blogosphère ne te tentent pas ?



E

J'avais adoré Thérapie de cet auteur, et j'adorerai continuer avec lui. J'ai déjà noté dans ma wish list, tous ces autres titres (2, je crois). En tout cas, ravie que ça continue sur la même lancée
^^


Répondre
C


Pour l'instant, je ne suis pas déçue !



L

j'ai "thérapie" dans ma montreuse PAL (partie : PAL urgente !!!), je note aussi celui-ci à cause du suspense exceptionnel dont tu parles !


Répondre
C


Bonne idée !