Le mardi sur son 31 #7

Publié le par calypso

 

 

Le mardi sur son 31

 

 

 

Aujourd’hui, je lis Seul sur la mer immense de Michael Morpurgo et voici la citation que j’ai dénichée à la page 31 :

 

 

Je pense que c’est à partir du moment où on nous a enfermés pour la première fois dans la cabane-dortoir du ranch Cooper, où nous avons entendu qu’on fermait la porte à clé derrière nous, que j’ai détesté les murs autour de moi et les portes closes.

 

 

Pourquoi ce choix ? C’est une phrase qui évoque en peu de mots un des traumatismes subis par Arthur, le personnage principal, dans le ranch-orphelinat où il a passé une partie de sa jeunesse. Dans la suite du roman, la passion d’Arthur pour la mer prendra une importance capitale, et sera évidemment liée à cette peur de l’enfermement.

 

 

Pour plus d’informations sur ce rendez-vous hebdomadaire, cliquez sur l’image.

 

Publié dans Blabla en tout genre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
je garde un bon souvenir de cette lecture. une de mes premières chroniques de bloggeuse ;-)
http://boumabib.fr/2010/01/09/seulsurlamerimmensedemichaelmorpurgo/
Répondre
C


Je vais lire ton billet !



A
Je n'ai lu qu'un roman de Morpurgo (Le Royaume de Kensuke) et j'ai adoré, je pense que celui-là devrait me plaire aussi !
Répondre
C


Je connais de nom celui que tu évoques.



J
whaouh, sacré départ dans la vie ! je crois que je vais me contenter d'attendre ton billet...!
Répondre
C


C'est un beau livre !



M
Phrase-résumé
Répondre
A
Je vais attendre ton billet sur ce livre car je n'en ai jamais entendu parlé.
Bonne journée
Répondre
C


Je suis en retard dans mes billets...