Jean-Louis Fournier, Satané Dieu !

Publié le par calypso

 

JL-Fournier---Satane-Dieu.jpg

 

Quand Dieu eut fini le monde, il se recula pour l’observer. Et il dit : « Cela est bon. Peut-être trop bon pour eux... »

Dieu loge maintenant avec saint Pierre au dernier étage d’une grande tour. Dieu s’ennuie. Les hommes s’amusent. Dieu est jaloux.

« Vous avez réussi le paradis, il n’y a pas de raison que vous loupiez l’enfer », lui dit saint Pierre.
Encouragé, Dieu invente dans la foulée: la famine qui décime, la culpabilité pour tout gâter, la rentabilité pour tout gâcher, TF1, la surpopulation jusqu’à saturation, les guerres de religion comme punition, après Mozart, Jean-Michel Jarre, et, pour se marrer pendant les fêtes de fin d’année, un bon raz de marée... Un essai de théologie légère, qui ose enfin regarder Dieu dans les yeux.

 

« Trop bon trop con ». Saint Pierre n’avait pas vraiment tort quand il a rappelé à Dieu cet adage. Du haut de sa tour, Dieu observe les hommes et se rend compte des erreurs qu’il a commises avec eux. Ces derniers coulent des jours heureux, peu soucieux de leur créateur, et lui se morfond en compagnie de saint Pierre. Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité de l’Eternel…

Satané Dieu ! est un court roman qui se lit d’une traite. Avec cet humour qui lui est propre, Jean-Louis Fournier réinvente l’origine des malheurs terrestres pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. Chaque petite trouvaille est savoureuse à souhait et, si l’on peut éventuellement reprocher une structure un peu répétitive, on ne peut que sourire face à ce déferlement de punitions divines.

 

Merci qui ? Merci Florel !

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

« La vengeance viendra du ciel, a dit Dieu en se levant de fort méchante humeur.

Il a mal dormi, les hommes ont fait la fête toute la nuit.

- Je vais leur chier sur la tête, annonce-t-il à saint Pierre.

- Pardonnez-leur.

- Parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ? Non merci, on m’a déjà fait le coup, je connais la chanson. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas le faire moi-même. Je vais déléguer. Je vais charger quelqu’un de la besogne.

- Quelle besogne ?

- Déféquer tout la journée.

- Où ça ?

- Partout. Je veux salit leurs belles autos, leurs belles maisons et toute la terre.

- Même vos églises ?

Dieu venait d’inventer le pigeon. » (p.85-86)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I

ça a l'air drôlement chouette !


Répondre
F

Kikoo Calypso enfin tu as lu ma biographie, j'avais même oublié que tu l'avais gagné. Arrrrgh. La suite est super aussi si un jour tu as l'occasion, elle permet de bonne tranche de rigolade,
surtout le coup des moustiques qui m'a fait éclater de rire. Nooooooooooooooon j'essaye pas de faire augmenter ta PAL. Mouhahahahahahahahahahaha.
Bonne semaine et bonne lecture.
Dieu de LA. :D


Répondre
C


Oui, ça fait quelques semaines déjà ! Merci encore, j'ai bien rigolé !



L

;-))


Répondre
H

Y a-t-il un seul chrétien ici? Là vous dites, mais ce n'est que de l'humour! Mettez-vous à la place de Dieu alors, vous avez offert jusqu'à votre vie pour que des personnes soient sauvées et ces
personnes vous rejettent en se moquant de vous! Vous aimez tellement des personnes et ces personnes se moquent de vous!


Répondre
C


Ce blog n'a pas vocation à parler de religion. Merci.



H

Je suis très triste quand je lis ce genre de livre... ça fait mal au coeur, ce que les gens ne comprennent pas c'est que Dieu fait TOUT pour vous éviter l'enfer, il vous a offert la liberté du
choix, une liberté qu'il savait dangereuse mais il vous aimait tellement, il vous a donné son fils unique aussi pour que vous évitiez l'enfer. Il n'est pas jaloux, Dieu ne connaît pas l'ennuie.
Vous vous dites alors pourquoi ce Dieu que nous appelons Dieu d'amour a créé l'enfer? Voilà la réponse: imaginez que quelqu'un qui vous est très cher a été assassiné et que le juge dit au coupable
"C'est très mal ce que vous avez fait, mais puisque je suis un juge d'amour, je te relâche", non, Dieu n'est pas injuste et le meurtre ne signifie pas seulement de tuer physiquement, ça peut aussi
être moralement. Qui n'a pas enfreint une seule des lois de Dieu? Mais Dieu offre la vie éternelle et NON l'enfer par son fils Jésus-Christ, mon blog en dit largement dessus


Répondre
L

je veux le lire!


Répondre
L

J'ai lu récemment "Le cv de Dieu" et je l'ai trouvé très drôle ! La suite a l'air vraiment sympa aussi !


Répondre
M

Je ne me lasse pas de lire cet auteur dont j'apprécie beaucoup l'humour.
Amen.


Répondre
C


On est deux ;)



N

De cet auteur je n'ai lu que "Où on va Papa ?" qui n'était pas franchement comique. Ce petit livre semble une bonne façon de tenter le côté humour de JL Fournier, merci :)


Répondre
C


J'avais beaucoup aimé Où on va Papa ? au-delà de la polémique qu'il suscite.



P

J'aime beaucoup l'humour si particulier de Jean-Louis Fournier, ça fait un moment que je ne l'ai pas lu. Je me laisserais bien tenter par celui-ci!


Répondre
K

Amusant l'extrait !


Répondre
C

Un bon souvenir de lecture !


Répondre
I

ça a l'air rigolo ! Je note !


Répondre
N

J'aime Jean-Louis Fournier sans l'avoir lu : l'une de mes profs de français au lycée puisait ses exemples de grammaire dans ses livres :) Ce genre de court roman pourrait me plaire !


Répondre
C


Original ce prof !