Aldous Huxley, Le meilleur des mondes

Publié le par calypso

 

Aldous-Huxley---Le-meilleur-des-mondes.jpg

 

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. « Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »

 

Le meilleur des mondes, roman d’anticipation et grand classique du genre, dormait depuis quelque temps dans ma bibliothèque. Une lecture commune organisée sur le forum Livraddict a été l’occasion de me plonger enfin dedans.

Ecrit dans les années 30, ce roman nous offre une vision du futur plutôt sombre. Nous sommes à Londres, en l’an 632 de Notre Ford qui a d’ailleurs remplacé Dieu dans la société décrite. La notion de famille a également disparu : dorénavant, tous les êtres humains sont créés dans des laboratoires et conditionnés dès la naissance à faire partie d’une des cinq classes de la société : les Alpha, les Bêta, les Gamma, les Delta et les Epsilon. Chaque classe répond à des fonctions particulières. Si la première est celle de l’élite dirigeante, constituée par des individus beaux et intelligents, les deux dernières sont composées d’hommes et de femmes accomplissant des travaux manuels ne nécessitant pas grande réflexion. Evidemment, ils sont petits et laids. Malgré les disparités existant entre les diverses classes, tout le monde vit en paix et chacun se satisfait de sa propre condition, d’une part parce que le rôle de chacun a été clairement défini et inculqué longuement, d’autre part parce que, grâce au Soma, on ne connait que le bonheur. Le petit comprimé a en effet le pouvoir de vous plonger dans un sommeil (plus ou moins long selon la dose) censé faire atteindre le nirvana. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pourtant, en marge de cette société, existent des « sauvages » dont le lecteur ne tardera pas à faire connaissance.

Ai-je aimé ce roman ? Oui, au début. J’ai été assez vite happée par l’histoire. De nombreux détails nous sont donnés quant au fonctionnement de cette société utopique et c’est très appréciable. Mais très vite, je me suis lassée : des lourdeurs (dues certainement à la traduction), une histoire qui n’avance pas énormément, au déroulement assez chaotique… Je suis toutefois contente d’avoir enfin lu ce grand classique ! En résumé : oui à l’aspect visionnaire, non à la forme. 

 

Vous trouverez tous les avis des Livraddictiens en cliquant ici.

 

   

 

defi_classique-bis.jpg

 

 

L’œuvre en quelques mots…

 

«  Les mots peuvent ressembler aux rayons X : si l’on s’en sert convenablement, ils transpercent n’importe quoi. On lit, et l’on est transpercé. »

 

«  Le monde est stable, à présent. Les gens sont heureux ; ils obtiennent ce qu’ils veulent, et ils ne veulent jamais ce qu’ils ne peuvent obtenir. Ils sont à l’aise ; ils sont en sécurité ; ils ne sont jamais malades ; ils n’ont pas peur de la mort ; ils sont dans une sereine ignorance de la passion et de la vieillesse ; ils ne se sont encombrés de nuls pères ni mères ; ils n’ont pas d’épouses, pas d’enfants, pas d’amants, au sujet desquels ils pourraient éprouver des émotions violentes ; ils sont conditionnés de telle sorte que, pratiquement, ils ne peuvent s’empêcher de se conduire comme ils le doivent. »

 

Publié dans Littérature anglaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Je n'ai jamais vu le film mais j'ai beaucoup apprécié le livre !

Je trouve ça flippant d'imaginer qu'on aurait pu être comme ça, ou que des générations futures puissent le devenir...

Comme quoi la perfection n'a pas toujours que du bon ! En tout cas c'est un livre qui nous fait réfléchir !


Répondre
A

Salut Calypso, je viens de rédiger un article sur ce roman et me suis permis d'ajouter un lien vers celui que tu avais rédigé. Je te laisserai le soin de voir cela sur mon blog et, le cas échéant,
de me dire ce que tu en penses. Même si c'est encore un peu frais pour moi, je suis relativement d'accord avec ton analyse : j'ai ressenti un peu de lassitude à la fin...
A bientôt et bon dimanche.
Amicalement,


Répondre
C


Je vais lire ton billet de suite !



V

Comme toi, j'ai parfois été lassée ... il a moins bien vieilli que d'autres romans de SF.


Répondre
K

Me rappelle plus vraiment en détail, je l'ai lu il y a trop longtemps... Mais j'avais bien aimé, ça c'est sûr!


Répondre
C


Ok ! Merci Kalistina !



A

Dans le même genre, "la 25e heure" n'est pas mal non plus.


Répondre
C


Je vais regarder de quoi il s'agit.



G

Pour le côté grand classique, je pense que je tenterai tout de même la lecture de ce livre un de ces 4.
PS : la musique est très agréable et appaisante.


Répondre
C


Oui, histoire de l'avoir lu !


Bien d'accord pour la musique, j'adore ;)


 



K

Je l'ai lu il y a longtemps, j'étais ado, je crois... Et je me rappelle avoir ressenti un peu la même chose: un grand enthousiasme au départ, suivi d'un peu d'ennui... Faudrait que je relise!


Répondre
P

Lu ado, je me souviens que ce livre m'avait profondément marqué, mais "1984" plus encore (et il est moins chaotique dans mon souvenir, certainement car davantage centré sur le personnage de
Winston)


Répondre
C


1984 fait partie de ma LAL.



M

Ce livre est génial ! Une découverte pour moi lorsque j'étais en première !


Répondre
E

Dans ma PAL depuis....tellement longtemps que je ne sais même plus!


Répondre
C


J'imagine que mon billet ne le fait pas monter en haut de ta PAL.



S

Je n'ai toujours pas pris le temps de le lire celui-ci non plus.


Répondre
C


Il y en a tellement !



L

Il dort aussi dans ma PAL depuis un certain moment et je redoute un peu cette lecture... Ton billet me confirme d'attendre encore. :)


Répondre
C


Comme tu le sens !



D

Bonjour, j'ai dû le lire il y a longtemps mais je n'ai pas été passionnée plus que cela, c'est comme le 1984 de George Orwell. Ce sont des romans au style daté. Bonne journée.


Répondre
C


C'est cela, le style daté m'a beaucoup gênée !



A

j'ai pas aimé du tout du tout ce livre quand on me l'a fait lire au lycée !


Répondre
C


Je pense qu'il est difficile à lire pour des adolescents.



C

Je ne pense pas qu'il restera un souvenir impérissable pour moi non plus !.... je ne comprends pas qu'on fasse lire ce livre au collège ou lycée ! je le trouve trop complexe et beaucoup trop de
description comme tu dis qui peuvent en rebuter plus d'un qui ne sont encore de grands lecteurs ! je trouve ça dommage.


Répondre
C


Entièrement d'accord, ce n'est pas un livre que j'imposerais aux élèves.



D

je voudrais aussi lire ce classique mais tu me stoppes un peu dans mes envies


Répondre
C


Les autres avis sont plus positifs...



Z

je l'ai lu au lycée mais je ne m'en souviens plus :/


Répondre
C


Je pense que je vais vite en oublier les détails aussi...



M

Comme toi, je suis mitigée suite à cette lecture mais contente de l'avoir faite ! (^-^)


Répondre
C


C'est au moins ça :)



C

Je l'avais lu quand j'étais au collège, et j'avais détesté! Je suis toujours dit que je devrai le relire un jour car j'ai mûri depuis (certainement) mais pas encore eu le courage.


Répondre
C


Il est tout à fait possible que tu changes d'avis, à voir !



K

Moi j'avais adoré ce livre quand je l'ai lu adolescente. Est-ce que je l'aimerai encore ... faudrait que je le relise pour en être sûre


Répondre
C


Si tu en as le temps, pourquoi pas !



C

Malgré ton avis mitigé, ce livre fait partie des classiques que j'ai prévu de lire un jour ;)


Répondre
C


Et tu as bien raison !



M

Je comprends ton avis: l'action est très souvent négligée au profit de la description de l'univers choisi.


Répondre
C


Exactement !



B

Pas un souvenir impérissable pour moi non plus.


Répondre
C


J'avais peur d'être passée à côté...



L

Oh, tu as vu des lourdeurs dans le texte? C'est peut-être la traduction, en effet, il faudra que je le tente en VO à l'occasion ^^ C'est dommage qu'il ne t'ait pas plu. Je me suis plus intéressée à
l'univers qu'à l'histoire, pour ma part ^^


Répondre
C


Oui, j'en ai vu, mais je ne les ai pas relevées. Les détails concernant l'univers m'ont beaucoup plu, mais franchement l'histoire n'était pas à la hauteur de mes
attentes.