Yôko Ogawa, L'annulaire

Publié le par calypso

 

Dans un ancien foyer de jeunes filles transformé en laboratoire, M. Deshimaru, taxidermiste du souvenir, prépare et surveille des « spécimens », tandis que la narratrice de ce récit, assistante et réceptionniste, accueille les clients venus confier au mystérieux spécialiste d'insolites bribes de leur histoire : des ossements d'oiseau, quelques champignons microscopiques, une mélodie, une cicatrice...
Amputée d'une infime partie d'elle-même depuis un accident du travail, la jeune assistante tombe peu à peu sous le charme du maître de ce lieu de mémoire malsain et fascinant.

 

 

J’ai découvert Yôko Ogawa avec Tristes revanches, un recueil de nouvelles que j’avais eu bien du mal à refermer… et que je vous conseille sans hésiter !

Mon avis sur L’annulaire est plutôt mitigé. J’ai bien aimé et en même temps je suis restée sur ma faim.

Les points positifs : des personnages énigmatiques et un huis-clos presque étouffant donnent au roman un côté énigmatique très plaisant. Le mystère règne. C’est une histoire originale. Le roman met au premier plan les objets, mais pas n’importe quels objets, ceux qui parlent, ont une histoire : il y a là quelque chose de très poétique.

Les points négatifs : la quatrième de couverture m’avait laissée imaginer une histoire un peu plus glauque… j’ai été un peu déçue de ce côté-là, je m’attendais à autre chose (à moins que…). Il n’y a pas vraiment d’aboutissement, et toutes les clés ne nous sont pas données. Cependant, c’est aussi un point positif puisque la fin ne vient pas freiner nos hypothèses et nous laisse envisager toutes sortes de choses…

Même si je regrette de ne pas avoir pu pousser la porte du laboratoire, je relirai Yôko Ogawa avec plaisir.

   

 

L’œuvre en quelques mots…
 

« Cela fera bientôt un an que je travaille dans ce laboratoire de spécimens. Comme ce n'est pas du tout le même genre de travail que celui que je faisais avant, au début j'étais désorientée, mais, maintenant j'y suis complètement habituée. Je maîtrise parfaitement l'endroit où sont rangés les papiers importants, je sais taper à la machine, et, en ce qui concerne les demandes de renseignements par téléphone je suis capable d'expliquer poliment et avec gentillesse le rôle du laboratoire. De fait, la plupart des gens qui téléphonent sont satisfaits de mes explications, et sans doute aussi rassurés, puisque le lendemain ils viennent frapper à la porte du laboratoire, leur précieuse marchandise serrée sur le cœur. »

 

Publié dans Littérature japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Yoko Ogawa a vraiment le vent en poupe en ce moment sur la blogosphère. J'ai lu "La marche de Mina" et vraiment, je me suis ennuyée : j'attendrai un certain temps avant de retenter cet auteur...
Répondre
C

Je ne connais pas ce titre là.


M
Une auteure que j'aime beaucoup. Je n'ai pas encore lu celui-ci mais je te conseille "La formule préférée du professeur" et "Le musée du silence"
Répondre
C

Je compte lire La formule préférée du professeur dès que possible.


E
Merci pour ta visite sur mon blog qui me permet de découvrir le tien et d'ajouter, déjà, un titre à ma Liste à Lire !
A bientôt
Répondre
C

Si tu trouves ton bonheur, tant mieux !


S
Je l'ai lu, ainsi que plusieurs autres du même auteur, j'ai un peu oublié celui-ci. J'ai préféré "Le parfum" (superbe !) j'ai aimé aussi "La formule préférée du professeur" que j'ai chroniqué sur mon blog.
Répondre
C

Je compte lire La formule préférée du professeur très prochainement, je note pour Le parfum.


P
Je l'avais déjà repéré chez Leiloona et j'ai encore plus envie de le lire. Je suis intriguée par ce laboratoire...
Répondre
W
je lirai celui-ci un de ses jours puisque j'ai l'intention de tout lire d'Ogawa que j'adore !
Répondre
C

Beau challenge !


K
En retour, je découvre ton blog et je le trouve vraiment bien ^^
D'Ogawa, je n'ai lu que L'Hôtel Iris et mon avis était plutôt mitigé... Quoique la fin était beaucoup plus explicite qu'elle n'en a l'air ici !
Répondre
C

Je ne connais pas ce roman. Une future découverte peut-être...


P
Je ne connais ni l'auteur ni le livre. Je note "Tristes revanches". Un de plus sur ma liste!
Répondre
C

Tu vas te régaler !


E
Je n'aime pas trop ce genre d'ambiance. Je vais passer mon tour.
Répondre
S
Ce livre attise ma curiosité.
Répondre
F
Il y a aussi la formule préférée du professeur du même auteur qui est sympa paraît-il !
Je compte aussi lire celui-ci parce que la curiosité me pousse à savoir ce qu'il se passe dans ce labo !
Répondre
N
L'histoire m'intrigue en tout cas, malgré mes préjugés sur la littérature asiatique qui ne m'attire pas du tout... Pour une fois ça pourrait me plaire !
Répondre
C

N'hésite pas, et puis c'est très court donc même si ça ne te plait pas, tu n'auras pas l'impression de perdre ton temps. Je te conseille Tristes revanches.
La formule préférée du professeur a l'air de plaire également mais je n'ai pas encore lu ce roman.


L
Je l'ai lu cette semaine et mon avis est moins mitigé que le tien car j'ai aimé cette fin ouverte. :)
Répondre
C


J'avais tellement envie d'accéder au laboratoire :-(