Andrée Chédid, Le sixième jour

Publié le par calypso


Pour Hassan, enfant beau et vigoureux il y a peu, la vie est un combat depuis que le choléra s'est emparé de lui. Dans cette course contre la mort, Saddika est là, grand-mère attentive, qui fait barrage. Contre ceux qui l'épient, qui se méfient, qui veulent lui prendre l'enfant par peur de la contagion. Mais la vieille sait. S'ils l'emportent, elle ne le reverra jamais. Alors il faut tenir. Jusqu'au sixième jour et la guérison espérée.

L'histoire d'amour entre une grand-mère et son petit-fils, l'histoire d'une lutte éperdue contre la maladie, portée par le style très particulier d'Andrée Chédid, poétique et spirituel : voilà comment je résumerais l'oeuvre.
C'est un joli moment de lecture même si j'ai parfois ressenti quelques moments d'ennui.



L'oeuvre en quelques mots...

« L'ombre, c'est la maladie du soleil, et rappelle-toi, le soleil gagne toujours.
»

« Le buste s'arqua tandis qu'elle prenait l'enfant sur ses genoux ; il paraissait composé de baguettes de saule, minces et friables. La femme se fit berceau. Elle se fit champ d'herbes et terre d'argile. Ses bras coulèrent commes des rivières autour de la nuque rigide. Sa robe, entre ses cuisses séparées, devint vallée ronde pour le poids douloureux du dos meurti, des jambes raides. Sa tête s'inclina comme une immense fleur odorante, son buste fut un arbre feuillu:
- Mon roi, mon âme, mon enfant bientôt debout...
»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Comment se termine ce roman svp??


Répondre
C

Le lire, c'est bien aussi...


D
j'adore cette femme écrivain
Répondre
C

Je n'ai lu que ce court recueil mais j'ai prévu de lire Le message.


M
J'ai lu ce livre quand j'étais au collège et je me rappelle avoir adoré! Je serais curieuse de le relire aujourd'hui...
Répondre
E
J'adore cet auteur! Je n'ai pas lu celui-là, mais je vous conseille vivement Le Message. C'est un des plus beau livre que j'ai lu.
Répondre
C

Ah ! Je note ce titre alors !