Mes lectures d'août 2008 (2)

Publié le par calypso

 

Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t'aime.

 

Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.

Il me sembla qu'elle nous souriait, la petite phrase.

Il me sembla qu'elle nous parlait :

- Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j'ai trop travaillé. Il faut que je me repose.

- Allons, allons, je t'aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.

Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.

 Tout le monde dit et répète « Je t'aime ». Il faut faire attention aux mots.

Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s'usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver.

 

Caïus est un âne. La phrase inscrite par Rufus sur sa tablette remporte un grand succès en classe. Mais Caïus rougit de colère. Comment Rufus ose-t-il l'insulter, lui, le fils d'un richissime sénateur ? Pourtant, le lendemain, plus personne n'a envie de rire. La même phrase est tracée en lettres rouges sur la façade du temple de Minerve. Or, dans la Rome impériale, un tel sacrilège est terrible...

 

 

 

Ernest a dix ans. Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu. Dix ans d'ennui : sa vie avec sa grand-mère, prénommée Précieuse, n'a rien de très exaltant : école, goûter, devoirs, soupe. Pas de téléphone, pas de télévision. Seule distraction : une mystérieuse lettre que le grand-père d'Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable.

Ernest est bon élève, solitaire et taciturne, pour ne pas dire muet. Jusqu’au jour où Victoire de Montardent arrive dans sa classe et jette son dévolu sur lui. Car Ernest est beau, ce que les autres filles de la classe avaient déjà remarqué...

 

Publié dans Blabla en tout genre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T

L'Affaire Caïus !!! Je l'ai lu il y a bien longtemps en classe moi aussi, j'avais tellement aimé que je m'étais acheté la suite, fait exceptionnel pour un livre lu en classe...


Répondre
C

C'est sympa comme histoire, pas de doute que ça doit plaire aux enfants !
Merci de ta visite !


H

Es-tu instit ou prof pour lire des choses comme ça l'été? Je les ai lus et adorés tous les 3.
La grammaire... je l'utilise avec mes élèves (CM2). Certains le lisent.
L'affaire Caïus est le SEUL roman que mon non lecteur de fils a aimé. C'est pas peu dire.
Quant à Susie Morgenster...J'ai deux livres dédicacés d'elle. Je l'ai rencontrée au salon du livre jeunesse de Montreuil et c'est un ange de patience. Contrairement à Claude Ponti d'ailleurs.


Répondre
C

Tu as vu juste, je suis bien prof :)


E
Lettres d'amour de 0 à 10 est trop tentant! je le note!
Répondre
C

Il est très bien en plus !